Comment choisir son matelas ?

Publié par Florian SAMPUR le

 

Acheter son matelas sur Internet ? 

Le choix de son matelas est une décision qui doit être étudiée car cela déterminera la qualité de votre sommeil et par extension votre énergie de la journée. Facile à dire, mais concrètement, quel matelas acheter face à la diversité des produits sur internet et en magasin ?

Devine si tu peux, et choisis, si tu l'oses.
Citation de Pierre Corneille ; Héraclius, IV, 4 (1647)

 

Aujourd’hui, certaines marques leaders proposent des matelas uniques, adaptables pour tous. Mais comment tenir cette promesse face à des clients aux morphologies et rythmes de vie si différents ?

Soulevons le voile et aventurons-nous sous la couette pour en savoir plus.

 

Une taille, un matelas

Femme testant un matelas

 

Communément, un lit pour 1 personne fait 90x190 cm et 140x190 cm pour les lits doubles. Or, pour choisir un matelas à la bonne taille, il faut que le matelas soit minimum 15 à 20 cm plus grand que les personnes qui y dorment. Le calcul est vite fait, les matelas allant jusqu’à maximum 190 cm de longueur sont adaptés aux personnes mesurant jusqu’à 1m75.Avant de parler de la technologie du matelas, il faut que nous discutions de l’espace disponible dans votre chambre et surtout de votre taille. Loin de nous l’idée d’être indiscret, mais si vous mesurez 1m70 vous n’aurez pas les mêmes besoins qu’un autre mesurant 1m90.

Quid pour les autres ? Parce que les pieds qui dépassent du lit est inconcevable pour une nuit sereine et relaxante, nous vous conseillons les matelas grandes tailles : 180x200 cm et 200x200 cm.

 

 

 

Le matelas adapté à mon poids

Selon votre morphologie vous aurez besoin d’un soutien plus ou moins ferme. A savoir qu’un bon matelas ne doit être ni trop ferme, ni trop souple afin de maintenir votre colonne vertébrale droite et donc éviter les douleurs au niveau du dos. Si vous souffrez de problèmes de dos, nous vous recommandons un soutien ferme afin de maintenir votre dos.

Si vous dormez en couple, il faut prendre en compte la taille et morphologie la plus forte pour choisir la fermeté. Le corps accepte une fermeté plus dure que nécessaire alors qu'il n'apprécie pas un soutien trop « mou ».

 

La technologie de matelas qui vous correspond

Jusqu’ici, vous avez une idée de la taille et du niveau de fermeté de votre matelas, mais quelles technologies choisir ?

Jeune homme testant un nouveau matelas technologie et garnissage
  • Le matelas en mousse. Il s’adapte à une grande diversité de morphologie et a un rapport qualité/prix imbattable grâce au faible coût de la matière première. Nous le conseillons pour les petits budgets ou pour un enfant.
  • Le matelas en latex. Son point fort est la bonne aération du couchage dût aux alvéoles. Grâce à sa matière anallergique, les bactéries ne survivent pas, ce qui en fait un matelas idéal pour les personnes souffrant d’allergies.
  • Le matelas aux ressorts ensachés. C’est l’allié idéal pour les couples. Chaque ressort est enveloppé individuellement : chacun réagit en fonction de la pression qu’il reçoit, offrant ainsi une indépendance de couchage. Les sachets évitent également l’effet rebond. Plus aucun risque que les mouvements de votre partenaire vous réveillent. Les ressorts permettent également une excellente aération du matelas.
  • Le matelas à mousse mémoire de forme. Ce couchage s’adapte à votre corps et à ses différentes positions la nuit ce qui offre un grand confort, allège les points de pression et fluidifie la circulation sanguine. Vous bougez ainsi moins durant la nuit et bénéficiez de ce fait d’un sommeil plus profond et plus récupérateur.

 

Un surmatelas, bonne idée ?

Le surmatelas apporte plus de confort au niveau de la fermeté et protège davantage le matelas. Il se positionne sur le matelas. Il est ensuite protégé par une alèse et maintenu grâce au drap-housse.

Même s’il n’est pas obligatoire, c’est un réel complément de confort à votre couchage.


0 commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés